Colloque international sur l'Islam des Lumières : Hommage à Malek Chebel

Affiche IMA 4 avril Islam des lumières JPEG.jpg

La rencontre internationale sur de l’Islam des Lumières, portée par la Fondation Malek Chebel, se déploie sur deux continents et s’articule en deux temps forts. Une première soirée aura lieu à l’Institut du Monde Arabe à Paris le 4 avril dans le cadre des Jeudis de l’IMA, et une deuxième rencontre lui faisant écho, aura lieu à l’Institut Français d’Alger à la fin du même mois. Mêlant visée pédagogique et érudite, son contenu s'adaptera au public de chaque pays. Alors qu’en France le concept d’Islam des Lumières est déjà bien connu et repris par un grand nombre d’intellectuels, il gagnera à être diffusé en Algérie, et plus largement dans le monde musulman.

Première partie du colloque international sur l'Islam des Lumières : Hommage à Malek Chebel à l’Institut du Monde Arabe

le 4 avril 2019

Les trois tables rondes du programme ont pour vocation d’illustrer le concept d’Islam des Lumières à travers différentes époques et différentes thématiques propres à l’œuvre de Malek Chebel. Bien que le concept d’Islam des Lumières soit assez tardif dans son travail, il est sous-jacent et parcourt l’ensemble de son œuvre, à travers le regard qu’il porte sur la civilisation musulmane dans l’histoire et aujourd’hui.

Art de vivre, sexualité et raffinement en terre d’Islam 15h

Ouvrages de Malek Chebel : Traité des bonnes manières et du raffinement en Orient (2 volumes), Le Kama sutra arabe, Le corps en Islam, Le livre des séductions suivi de Dix Aphorismes sur l'amour, L'Esprit de sérail, mythes et pratiques sexuelles au Maghreb, Encyclopédie de l'amour en Islam, Du Désir, Traité du raffinement

La table ronde propose au public une exploration du raffinement dans le monde arabe à une époque qui exalte le sensible avec savoir-faire et délicatesse, et cette période sera mise en regard avec notre perception contemporaine de l’Islam. Il sera l’occasion de rappeler les fondements historiques dans lesquels s’enracine l’Islam des Lumières contemporain.

Les innovations de la civilisation arabe en matière de savoir-vivre sont peu connues, et occupent pourtant une grande partie de l’œuvre de Malek Chebel. Très tôt, le raffinement en Islam a constitué l'idéal d'un groupe social privilégié, une société brillante qui s'est livrée avec un égal bonheur à la philosophie, à la morale, aux jeux, à la gastronomie, à l'amitié joyeuse qui ne dédaigne pas les plaisirs interdits. Son originalité et son talent imprégneront durablement la société de cour à Bagdad du temps de sa splendeur, à Cordoue, au Maghreb ou en Egypte.

Seront à l’honneur des arts tels que la gastronomie, les parfums, les rituels de la beauté avec ses hammams, ses baumes et ses voiles avec ses codes du charme et de la séduction jusque dans l’intimité des pratiques tabou de la sexualité. Qu’en est-il aujourd’hui de ces questions et quelle place occupent-elles dans la conception d’un Islam progressiste ?

Nadia El Bouga : Sexologue clinicienne, écrivain.

Hiba Msaddi : Universitaire spécialiste de l’Islam des Lumières. Université Montréal 1

Virginie Larousse : rédactrice en chef du monde des religions.

Islam des Lumières : un islam de notre temps (approche philosophique) 17h

Ouvrages de Malek Chebel : Le sujet en Islam, L’islam et la raison, autres livres

La table ronde a pour objectif de présenter et d’expliciter la notion d’Islam des Lumières d’un point de vue philosophique et théorique. Les vingt-six points de réforme de l’Islam proposés par Malek Chebel serviront de base pour alimenter le débat. 

 

L’islam est-il figée dans le temps ? La lapidation, les châtiments corporel, .. ? l’évolution représent-elle un danger

La formule « Islam des Lumières » suscite souvent quelques interrogations : s’agit-il du siècle des Lumières, alors que pourtant cette époque était celle du combat de la raison contre la spiritualité ? Est-ce un nouvel islam occidentalisé ? La réponse ne saurait être manichéenne.

L’islam des lumières est une formule qui émane de deux principales sources d’inspirations. La première réside dans les acquis de l’esprit des Lumières européennes ayant porté des avancées spectaculaires de la conscience humaine : primauté de l’esprit critique, approfondissement du savoir en s’affranchissant des dogmes (avec peut-être en moins le côté anticlérical acharné) et un goût prononcé pour la controverse et le débat d’idées. La deuxième réside dans la symbolique de la lumière au sein de l’univers de tradition islamique. Entendue comme une quête de connaissance, la lumière a, dès ses premières heures, porté toute une tradition réformiste d’intellectuels. Fidèles aux enseignements coraniques, ils n’ont eu de cesse de raisonner, d’interpréter et de renouveler leur mode de pensée.

De ces fondements émanent aujourd’hui des interrogations quant à la possibilité de concevoir d’éventuelles évolutions dont l’islam a besoin pour répondre aux incompréhensions et aux défis qui l’attendent.

Dominique Avon : Directeur d’études à L’EPHE.

Karim Ifrak : islamologue, chercheur au CNRS.

Ousmane Timera : Islamologue

Steven Duarte : Spécialiste du réformisme islamique, maître de conférence à Paris 13

Rachid Benzine : Islamologue

Islam des lumières et république (moyens concrets de diffusion) 19h

Ouvrages de Malek Chebel : Manifeste pour un Islam des Lumières

 

Cette dernière table ronde a pour objectif de montrer l’application concrète de l’Islam des Lumières dans la société moderne et sa transcription politique telle qu’entendue en Occident : la représentation des musulmans en France et la gestion du culte musulman.

Dans un contexte où des personnes se radicalisent, l’Islam est perçu comme étant opposé aux valeurs de modernité. L’islam est-il compatible avec la République et ses valeurs modernes, et quels sont les points de discussion ? Dans quelle mesure l’islam doit-il s’adapter aux valeurs de la République, ou bien la République s’adapter à une composante de sa population de plus en plus importante ?

Comment instaurer un dialogue constructif entre les institutions françaises et la population musulmane de France ? Quels sont les moyens concrets pouvant être mis en place pour diffuser l’Islam des Lumières en France et pour toucher ceux ayant choisi de renier les valeurs de la République ? Un nouveau système de formation des imams doit-il être un axe d’action prioritaire ? Aux côtés du CFCM, de nombreuses initiatives institutionnelles émergent, la dernière étant la Fondation pour un Islam de France. Des initiatives citoyennes voient aussi le jour, à l’image de la revue NOOR de Malek Chebel, ayant pour but de (re)nouer un dialogue entre Orient et Occident.

Intervenants :

Bariza Khiari : ancienne vice-présidente du Sénat, directrice de l’institut des cultures d’islam.

Anouar Kbibech : Vice-président du CFCM. 

Ghaleb Bencheikh : Président Fondation de l’Islam de France

Jalila SBAI : Historienne, chercheure associée à la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe du Collège de France et auteur de La politique musulmane de la France (CNRS, Editions, 2018).

Omero Marongiu-Perria : docteur en sociologie de l'ethnicité et des religions, spécialiste de l'islam français.

La Fondation Malek Chebel au Salon international du Livre d'Alger 2018

45177494_530240324115065_3791673690995818496_n.jpg

La Fondation Malek Chebel a été invitée d’honneur du ministère de la Culture algérienne lors du Salon international du livre d’Alger 2018. Il a été l’occasion de présenter au public amateur de belles-lettres le partenariat engagé avec le ministère de la Culture:

1- Traduction de 10 ouvrages de Malek Chebel du français vers l’arabe.

2- Organisation d’un grand colloque pour saluer l’œuvre et le parcours de Malek Chebel à la grande bibliothèque d’Alger.

La Fondation Malek Chebel au Maghreb des Livres

Les 18 et 19 février 2017 s’est tenue la 23ème édition du Maghreb des Livres dans les somptueux salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Ce salon annuel organise des conférences et rencontres autour d’auteurs et artistes maghrébins, dans une ambiance festive et chaleureuse. C’est un rendez-vous auquel Malek Chebel était très fidèle, s’y rendant chaque année avec plaisir. Il accordait toujours une attention particulière à ces moments de rencontre avec le public, que plusieurs de ses lecteurs ont évoqué avec nostalgie.

Afin d’honorer sa fidélité et sa mémoire, le Maghreb des Livres a tenu à organiser un hommage à Malek Chebel lors de cette édition spéciale Algérie. Ce premier rendez-vous du samedi a ouvert les temps forts du weekend. Lors de cette table ronde modérée par Akram Belkaid (journaliste spécialiste du monde arabe), Mikaïl Chebel (Président de la Fondation), était aux cotés de Rachid Benzine (islamologue et enseignant), et Fadila Mehal (Présidente de la commission culture, patrimoine et mémoire de Paris).

Chacun à leur tour, ils ont évoqué ce que Malek Chebel représentait pour eux : un homme à la parole libre, ayant étudié la civilisation arabo-islamique dans toutes ses formes, s’attachant même parfois à des aspects méconnus, tel l’érotisme ou encore l’égalité homme-femme. C’est d’abord en tant que chercheur et universitaire qu’il s’y est intéressé, pour finalement s’appliquer à transmettre ses connaissances dans une démarche vulgarisatrice. De manière unanime, les intervenants ont évoqué sa pensée éclairée et tolérante, manquant cruellement aujourd’hui dans un contexte de poussées extrémistes et islamophobes.  

Pour honorer sa mémoire et faire vivre son œuvre, Mikaïl Chebel a d’abord présenté les objectifs et projets de la Fondation en Algérie et en France : créer un Comité de Réflexion autour de l’œuvre de Malek Chebel, organiser des séminaires sur des sujets liés aux sciences, à la culture et à la spiritualité dans le cadre d’un Collège des Hautes Etudes et fonder un Musée du Coran, à partir de la collection privée de l’anthropologue. Fadila Mehal a, quant à elle, mentionné la résolution adoptée par la Mairie de Paris de donner le nom de Malek Chebel à une voie de la capitale, ainsi que d’organiser un événement au sein des bibliothèques parisiennes. La création d’un séminaire national autour de l’œuvre de Malek Chebel a également été évoquée. 

La nombreuse participation du public lors d’un moment de questions-réponses, a révélé la nécessité de partager les idéaux du penseur au delà du périphérique parisien, dans différentes villes de France et d’Algérie pour lesquelles Malek Chebel avait un attachement fort. A Toulouse, Bordeaux, ou encore Lille, plusieurs personnes ont fait part de leur soutien, ainsi qu’à Skikda, où plusieurs évènements sont en cours d’organisation. 

La Fondation Malek Chebel inaugurée à Skikda

C’est dans la ville natale de Malek Chebel, Skikda en Algérie, qu’a été inaugurée la Fondation Malek Chebel le 28 décembre 2016. Moins de deux mois après qu’il ait été mis en terre dans cette petite ville côtière, son fils Mikaïl Chebel s’est entouré d’amis, intellectuels et notables de la ville, afin de créer une fondation en son nom. C’est un projet que l’écrivain avait fait naître de son vivant : son entourage et les autorités locales se sont mobilisées le plus rapidement possible pour honorer son œuvre, porter ses idées et enrichir l’héritage intellectuel qu'il laisse derrière lui.

En présence des autorités locales, les membres fondateurs ont signé l’acte de naissance de la fondation au Palais de la Culture et des Arts de Skikda. Devant un public d’une centaine de personnes, plusieurs personnalités ont pris successivement la parole, après la projection du documentaire « Les Lumières et le sacré ».

Mikaïl Chebel, en tant que président, a ouvert la marche en présentant les objectifs et les moyens que développera la fondation. Il a alors fait part de son ambition de voir la fondation devenir un centre de recherche majeur en sciences humaines, en Algérie dans un premier temps, puis en France. Séminaires, conférences, cours et autres évènements seront organisés pour stimuler une réflexion sur des thématiques diverses. Outre la continuation des recherches sur l’Islam et la civilisation arabo-islamique, thèmes chers à Malek Chebel, la fondation souhaite proposer des clés de lecture interdisciplinaires pour comprendre et penser le monde qui nous entoure. Les sciences, la culture et la spiritualité seront à l’honneur.

Le deuxième objectif de la fondation sera de diffuser et porter les idées de Malek Chebel, par exemple en effectuant un travail de traduction de ses nombreux livres. Les universités du pays seront encouragées à étudier l’œuvre de l’auteur, notamment sa réflexion autour de l’Islam des Lumières.

Un temps fort de la cérémonie fut la lecture de la lettre de condoléances du Président de la République Abdelaziz Bouteflika, écrite pour honorer la mémoire d’un enfant de l’Algérie trop tôt disparu. La cérémonie s’est terminée en beauté par la remise d’un prix décerné par l’Union nationale des écrivains algériens.

Le Centre Culturel Algérien de Paris honore la mémoire de Malek Chebel

Le 15 décembre 2016, le Centre Culturel Algérien de Paris a rendu hommage à l’écrivain et anthropologue Malek Chebel lors d’un événement riche et émouvant. Ce rendez-vous fut l’occasion de présenter la Fondation Malek Chebel au public parisien. 

Lors d’une table ronde animée par Ghalib Bencheikh, plusieurs personnalités proches de l’auteur se sont exprimées et ont évoqué leurs souvenirs avec lui, notamment Nadia Bey, Rachid Benzine, Amar Dib, Nacer Kettane, Fadila Mehal, Issa Makhlouf, Hichem Ben Yaïche, Anouar Kbibech. La poétesse Louisa Nadour a quant à elle, lu avec émotion plusieurs textes de Malek Chebel. 

Parmi les invités, se trouvait Mikaïl, fils aîné de Malek Chebel, et aujourd’hui président de la Fondation Malek Chebel. A seulement 23 ans, il se sent investi de l’héritage intellectuel de son père et s’est donné pour mission de le faire vivre. Entouré d’amis et d’hommes de lettres, il souhaitait créer une fondation ayant pour but d’honorer la mémoire de son père, faire fructifier ses idées et les enrichir. Il a fait par de ses objectifs pour la première fois en France lors de sa prise de parole. Il a également présenté la revue NOOR, créée à l’initiative de Malek Chebel en 2013, dont l’édition sera reprise prochainement.